Traduire en interne ou sous-traiter

Traduire en interne ou sous-traiter ?
Pourquoi passer par une agence de traduction ? Ça va me coûter une fortune !
C’est vrai, vous avez peut-être des personnes en interne qui parlent d’autres langues. Ou vous pourriez même prendre un stagiaire pour traduire votre site web. Au pire, il y a ‘Google translate’ (toutes nos excuses cher Google mais il fallait bien citer au moins une des traducteurs ‘gratuits’ qu’on trouve sur le web). Mais est-ce vraiment un gain de temps ou de l’argent ?
Voyons les pours et contres de la traduction en interne ou via la sous-traitance :
Votre collaborateur/trice qui parle, disons, l’italien. C’est bien, c’est un atout pour votre entreprise. Par contre, est-il natif ? Maîtrise-t-il vraiment sa langue maternelle ? Connaît-il aussi bien le langage financier que juridique, est-il expert en marketing ? Ça commence à faire beaucoup de questions.
La traduction n’est pas un jeu d’enfant. Premièrement, un traducteur doit TOUJOURS traduire vers sa langue maternelle. Pourquoi ? Tout simplement car c’est uniquement si on a grandi dans la langue de son pays qu’on peut maîtriser toutes le nuances et subtilités de cette langue. La bonne expression à un moment donné peut tout changer dans un texte. Un texte sans âme devient un texte qui vie. C’est pourquoi dans la plupart des entreprises on met autant de temps à créer une plaquette publicitaire. On rédige le texte, on discute en équipe, on modifie quelques mots par ci par là, on s’assure que le message est compréhensible pour toutes et tous, on met le document en page, on modifie encore le texte si nécessaire, et puis on passe à la créa. C’est la même chose quand on réalise une traduction. Le traducteur se met dans le contexte du document à traduire. Quel est le style de rédaction ? A quel public s’adresse-t-il ? Puis, il compare avec d’autres documents similaires… secteur d’activité, taille d’entreprise, vocabulaire spécifique…. Et seulement après ces recherches, il commence à traduire. Une fois la traduction réalisée, commence la relecture. Le sens de chaque mot est pesé afin d’être sûr que le message voulu soit la bonne. Difficile à faire si on n’a pas grandi dans le pays concerné, si on n’a pas les connaissances culturelles du pays. Est-ce que je tutoie le client, est-ce que je lui vouvoie ? La réponse n’est peut-être pas la même selon le pays ou même la région. Comment je traduis les sigles, les acronymes ? Existe-t-ils dans la langue cible ?
Un traducteur expérimenté posera toutes ces questions, et bien d’autres encore. Voici dons la vraie valeur ajoutée d’une agence de traduction. La traduction est un métier profondément humain, même si des solutions automatiques existent et méritent d’exister dans certains cas de figure. Le choix de vos partenaires doit être pris au sérieux, car la qualité en dépend.
Un traducteur expérimenté vous apportera un gain de temps, et certainement un gain d’argent également, car vos documents rencontreront plus de succès vis-à-vis de vos clients, partenaires ou collaborateurs. Un traducteur mettra également moins de temps de quelqu’un inexpérimenté, car il sait où rechercher du vocabulaire spécifique et il utilise des outils spécifiques à ce métier (en savoir plus).

Mais cela représente un coût important !

En réalité, c’est souvent plutôt le contraire…. Pour information, traduire cette page en anglais via notre société AST vous aura coûté 80 € HT, et pourrait être effectuée en moins de 24 heures, relecture incluse. Et vous pouvez être sûr de la traduction. Pas d’erreurs relevées après une (coûteuse) mise en ligne, ou pire encore, après l’impression d’une plaquette. Et pendant ce temps, votre personnel peut rester concentré sur leurs fonctions habituelles. Ce n’est pas plus efficace ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.