Nos domaines d’expertise
Depuis plus de quinze ans, nous œuvrons à fournir des traductions de grande qualité dans plusieurs domaines, pour la plus grande satisfaction de nos clients. Voici une liste non-exhaustive des domaines que nous traitons au quotidien :

  • Agro-alimentaire
  • Commerce (contrats / rapports d’activité…)
  • Communication interne
  • Communication externe
  • Documents de formation
  • E-commerce (traduction de sites web et de descriptifs produits)
  • Fiches produits
  • Internet
  • Marketing
  • Rapports financiers
  • Magazines (loisirs et tourisme)
  • Mode enfant et adulte
  • Sport
  • Télécommunications (téléphonie et Internet)
  • Textile
  • Tourisme…

Traduire en interne ou sous-traiter ?
Pourquoi passer par une agence de traduction ? Ça va ma coûter une fortune !

C’est vrai, vous avez peut-être des personnes en interne qui parlent d’autres langues. Ou vous pourriez même prendre un stagiaire pour traduire votre site web. Au pire, il y a « Google translate ». Mais est-ce vraiment un gain de temps ou de l’argent ?

Voyons les pours et contres de la traduction en interne et en sous-traitance :

Votre collaborateur/trice parle, disons, l’italien. C’est bien, c’est un atout pour votre entreprise. Par contre, est-il natif ? Maîtrise-t-il vraiment sa langue maternelle ? Connaît-il aussi bien le langage financier que juridique, est-il expert en marketing ? Ça commence à faire beaucoup de questions.
La traduction n’est pas un jeu d’enfant. Premièrement, un traducteur doit TOUJOURS traduire vers sa langue maternelle. Pourquoi ? Tout simplement car c’est uniquement si l’on a grandi dans la langue de son pays que l’on peut en maîtriser toutes les nuances et subtilités. La bonne expression à un moment donné peut tout changer dans un texte. Un texte sans âme devient un texte qui vit. Dans la plupart des entreprises la création d’une plaquette publicitaire prend beaucoup de temps. On rédige le texte, on discute en équipe, on modifie quelques mots par-ci par-là, on s’assure que le message est compréhensible pour toutes et tous, on met le document en page, on modifie encore le texte si nécessaire, et puis on passe à la créa. C’est la même chose quand on réalise une traduction. Le traducteur se met dans le contexte du document à traduire. Quel est le style de rédaction ? À quel public s’adresse-t-il ? Puis, il compare avec d’autres documents similaires : secteur d’activité, taille d’entreprise, vocabulaire spécifique… Et seulement après ces recherches, il commence à traduire. Une fois la traduction réalisée, commence la relecture. Le sens de chaque mot est pesé afin de s’assurer que le message est correctement transmis. Difficile à faire si l’on n’a pas grandi dans le pays concerné, si l’on n’a pas les connaissances culturelles du pays. Est-ce que je tutoie le client, est-ce que je le vouvoie ? La réponse n’est peut-être pas la même selon le pays ou même la région. Comment je traduis les sigles, les acronymes ? Existent-ils dans la langue cible ?
Un traducteur expérimenté posera toutes ces questions, et bien d’autres encore. Voici dons la vraie valeur ajoutée d’une agence de traduction. La traduction est un métier profondément humain, même si des solutions automatiques existent et méritent d’exister dans certains cas de figure. Le choix de vos partenaires doit être pris au sérieux, car la qualité en dépend.
Un traducteur expérimenté vous apportera un gain de temps, et certainement un gain d’argent, car vos documents rencontreront plus de succès vis-à-vis de vos clients, partenaires ou collaborateurs. Un traducteur mettra également moins de temps de quelqu’un d’inexpérimenté, car il sait où rechercher du vocabulaire spécifique et il utilise des outils spécifiques à ce métier.

Mais cela représente un coût important !

En réalité, c’est souvent plutôt le contraire…. Pour information, la traduction en anglais de cet article via notre société AST vous aurait coûté 80 € HT, et pourrait être effectuée en moins de 24 heures, relecture incluse. Et vous pouvez être sûr de la traduction. Pas d’erreurs relevées après une (coûteuse) mise en ligne, ou pire encore, après l’impression d’une plaquette. Et pendant ce temps, votre personnel peut rester concentré sur ses fonctions habituelles. N’est-ce pas plus efficace ?


Traduction assisté par Ordinateur (TAO)

La traduction évolue, et nous aussi! Il est temps de passer à la vitesse supérieure !

La TAO, qu’est-ce que c’est ?

La traduction assistée par ordinateur (TAO) révolutionne le monde de la traduction. Gain de temps, économie d’argent, meilleure cohérence et gestion de la terminologie… les atouts sont nombreux. Qu’est-ce réellement, et comment ça marche ?

Le principe reste simple, même si les détails peuvent être complexes.  Premièrement, il faut retenir que la traduction est toujours faite par un traducteur – ceci reste un élément incontournable pour la bonne réussite de vos projets. Alors, que fait l’ordinateur ?  Il garde dans une mémoire de traduction (une sorte de base de données) chaque phrase « source » et sa version traduite (dite « cible »).   Cela se présente comme suit :

Langue source (français) Langue cible (anglais)
La traduction assistée par ordinateur (TAO) révolutionne le monde de la traduction. CAT tools are changing the world of translation today.
Gain de temps, économie d’argent, meilleure cohérence et gestion de la terminologie… Time saving, money saving, better terminology management and consistency…
les atouts sont nombreux. the benefits are huge.

 

À quoi ça sert? Imaginons que vous rédigez des conditions particulières d’achat pour l’un de vos plus importants fournisseurs. Et puis, vous voulez utiliser la même trame pour un autre fournisseur. Il y a peu de différences entre les deux documents: le descriptif des articles, l’adresse et le nom du fournisseur, un ou deux paragraphes ici et là car les conditions de livraison ne sont pas les mêmes… Vous avez compris le principe. Le premier document a été traduit à l’aide d’un logiciel de TAO.  Chaque phrase est donc entrée dans la mémoire de traduction. Quand le traducteur commence à travailler sur le deuxième document, le logiciel « analyse » les deux documents, et propose des traductions pour les phrases identiques ou similaires. Le traducteur n’a plus qu’à vérifier ces propositions et apporter des modifications le cas échéant.  Pour deux documents très similaires, il est évident que le gain de temps et d’argent peut être conséquent. Mais il y a toujours un avantage, même sur des documents plutôt différents. En effet, chaque phrase (et donc chaque mot) est enregistrée dans la base de données. Cela permet de constituer une véritable base de terminologie propre au contexte de l’entreprise. Chez AST, nous travaillons avec ces logiciels dans la plupart des langues, ce qui nous permet de garantir une vraie cohérence terminologique entre chaque demande de nos clients.